Vincent Herlemont prétend fréquenter davantage les rayons de bricolages que ceux de la peinture à l'huile. Ce qu'il y trouve, ce sont d'abord les contraintes et la méthode que se donne l'artisan.

Le reste n'est que manipulation. Déconstruire, assembler, refaire : et si l'art pictural était par

essence un geste calculé?

Mise en scène ludique, où une réalité se voit taquinée par l'un de ses possibles simulacres. Le

spectateur est soumis au mouvement perpétuel dʼune installation qui tourne en boucle dans tous les sens du terme.

La dimension hypnotique de lʼopʼart est ici prise au sens premier entraînant le visiteur dans un certain déséquilibre. Et plus que la figure du cercle ou de la roue, c'est bien le rapport entre l'espace et le corps qu'entretient Vincent Herlemont.