Né en 1976 à Bamako, Abou est issu d'une grande famille de griots (son père, Adama Kouyaté, faisait initialement parti du célèbre Rail Band avec Salif Keita). 

Vers l'âge de 7 ans, Abou intègre la troupe d’Abass Traoré, pour s’initier au djembé et dundun, ainsi qu'au chant. 

Pendant 7 ans, il se forme à travers les cérémonies traditionelles (mariages, bâptèmes, circoncisions) de la region de Bamako. 

A l’age de 15 ans, il quitte Bamako et s'installe en Guinee Conakry où il y rencontre son second mentor, Moussa Sylla, qui l’intègre aussitôt dans sa troupe Allah tantoo (rendre grâce a Dieu). 

Il étoffe ainsi son répertoire de jeu, et s’initie au ballets pour des spectacles dans des hôtels. Il participe à deux occasions ( en 1997 et 1998) aux «semaines de la culture» à Conakry. 

Puis de nouveau, il prend la route pour le Sénégal, où il rejoint Mamady Sissocko et son ballet africain. 

Pendant 2 saisons, il joue ainsi dans les hôtels, avant de finalement rejoindre la Gambie, où il forme son propre groupe : Soundiata Cultural Band. 

Depuis peu, il s'est installé à Lille où il enseigne et a reformé un groupe.